SMSTO : Société de Médecine et de Santé au Travail de l’Ouest

 Membre de la Fédération Française de Santé au Travail

Moteur de recherche :

MALADIE CHRONIQUE ET MAINTIEN DANS L’EMPLOI : PLACE DE L’ÉQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE

La longère de Beaupuy - MOUILLERON LE CAPTIF / 2 - 3 AVRIL 2015

2 & 3 AVRIL 2015

A la Longère de Beaupuy – Mouilleron-Le-Captif

« MALADIES CHRONIQUES ET MAINTIEN DANS L’EMPLOI :

PLACE DE L’ÉQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE »

JEUDI 2 AVRIL 2015



9 h 00 à 11 h 30 : VISITES ENTREPRISES

OU 9 h 00 à 11 h 30 : ATELIERS

13 h 45 : Accueil

MALADIES CHRONIQUES ET TRAVAIL - Partie I


VENDREDI 3 AVRIL 2015

MALADIES CHRONIQUES ET TRAVAIL - Partie I

LES OUTILS DU MAINTIEN DANS L’EMPLOI








Jeudi 2 Avril 2015

MALADIES CHRONIQUES ET TRAVAIL - Partie I

Matin

09h00 : Atelier n°1 : IDEST : Pratiques d’intégration des IDEST dans les équipes pluridisciplinaires en Bre

André PELÉ – Médecin Inspecteur Régional du Travail DIRECCTE de Bretagne Véronique HAMEL - IDEST - Bretagne

Compte-rendu Atelier IDEST

« Pratiques d’intégration des IDEST dans les équipes pluridisciplinaires en Bretagne »

Ø Participants à l’atelier :

· 2 médecins de SSTI

· 6 infirmières en SSTI

· 3 infirmières en entreprise

Cette répartition est un plus pour la qualité des échanges

Ø Historique du projet

A la demande su CRPRP de Bretagne, collaboration entre la DIRECCTE et le GIT pour l’évaluation de l’intégration des infirmiers de santé au travail dans les SSTI.

Ø Phasage du projet

· Formalisation : mise en mots et analyse des pratiques en groupe de pairs

· Constitution du groupe infirmier : sur la base du volontariat et après sélection par les porteurs du projet : 13 IST dont 6 en SSTI, 1 à la MSA, 6 en entreprise

· 3 réunions entre mai et septembre 2014

· Restitution au CRPRP Bretagne en janvier 2015 

Ø Les thèmes abordés

· La formation Santé Travail

ü Les constats :

· 72 % des infirmières du groupe ont une formation spécifique en santé au travail (DIUST, Licence, Afometra)

· Le décret a eu un impact fort sur les formations des infirmiers de SSTI et peu sur les IE.

· Suite au décret, les SSTI ont privilégié l’embauche des infirmiers déjà diplômés d’un DIUST ou d’une Licence. Pour celles qui ne l’étaient pas, depuis 2013 c’est la formation AFOMETRA qui a été privilégiée.

· L’absence de caractère qualifiant ou diplômant dans le décret favorise la non-reconnaissance de la spécificité du métier d’IST et peut être un frein à l’engagement et la motivation de l’infirmière.

ü Les recommandations

· Préférer les formations diplômantes universitaires par rapport aux formations certifiantes 

· Choisir la formation en concertation avec l’infirmier concerné, pour prendre en compte ses souhaits d’évolution personnelle.

· Impliquer le médecin tuteur, notamment dans la production des écrits

· Favoriser le développement professionnel continu

· Valoriser les compétences acquises, notamment les méthodologies de travail, dans les prestations santé au travail

· L’action en milieu de travail AMT

ü Les constats :

· Que met-on sous le terme AMT :

Tout ce qui n’est pas Entretien infirmier?

Tout ce qui n’est pas « temps connexe »?

Tout ce qui est « travail de terrain »?

· Toutes les infirmières du groupe de travail font des actions en milieu de travail 

· Dans les SSTI, il existe des disparités dans les temps impartis pour l’AMT et les activités connexes (de 2 à 4 demi- journées par semaine).

L’AMT dépend de la politique du service, du médecin de l’EPST, et aussi des compétences et de la force de proposition de l’IST

· Dans les entreprises, l’AMT fait partie intégrante du travail de l’IST, pour 50 à 80% de leur temps de travail.

· L’AMT est ressentie comme une forte valeur ajoutée pour les EI par la connaissance du travail du salarié et donc une meilleure identification de ses besoins en santé au travail.

ü Les recommandations

· Définir le rôle de chaque membre de l’EPST dans l’AMT et le partage des actions : le médecin est animateur et coordonnateur de l’EPST

· Préserver la spécificité de l’AMT par rapport aux activités connexes

· Les entretiens infirmiers EI

ü Les constats :

Dans le groupe de travail, seules les IST de SSTI font les EI.

· Le temps alloué pour les EI varie de 20 minutes à 45 minutes.

· Le contenu de l’EI varie de l’entretien exclusif à la réalisation des examens biométriques et de la partie administrative du dossier.

· Les points forts de la pratique des EI :

- Respect du rôle propre infirmier : Relation de confiance avec le médecin, Relation d’écoute avec les salariés

- Participation à la prévention des risques professionnels, interconnexion avec l’AMT

- Bons retours de la part des salariés et des employeurs

· Les points faibles de la pratique des EI :

- Difficulté de gérer les aspects administratifs dans le temps imparti

- Manque de formation spécifique à la conduite d’entretien

ü Les recommandations

· Progressivité dans la réalisation des EI après l’embauche : Nombre d’EI par vacations, Salariés à situations a priori simples.

· Proximité du tuteur (physique ou téléphonique)

· Compagnonnage par les pairs

· Ne pas fixer d’objectif quantitatif au détriment de l’aspect qualitatif.

· Utiliser des protocoles notamment en tant qu’arbre décisionnel pour l’orientation du salarié

· Ne pas s’enfermer dans un recueil de données.

· Concernant la réalisation des EI par le SST au sein de l’entreprise : la communication au sein de l’entreprise est essentielle pour définir et valoriser le rôle de chaque infirmière.

· Le dossier médical en santé travail DMST

9 IST sur 10 ont accès aux données du DMST (sous forme papier ou sous forme informatique)

ü Les constats :

· Logiciels et thésaurus pas toujours adaptés à l’activité des IST

· Manque de connaissance des fonctionnalités des logiciels (possibilités de requêtes notamment dans un but épidémiologique)

· Manque de lien pour passer de l’individuel au collectif.

ü Les recommandations

· Promouvoir une réflexion nationale sur l’actualisation des logiciels (en termes d’outils et de bases de données exploitables)

· Créer des référents par profession pour la gestion des accès mais aussi pour la participation à des groupes d’utilisateurs, l’aide aux collègues, l’adaptation des thésaurus, l’élaboration de requêtes…

· Suites attendues

Suite à la présentation lors de la réunion du CRPRP Bretagne en janvier 2015, prolongement souhaitable sous la forme d’échanges en groupe médecins – infirmiers (les deux professions étant concernées par les suivis individuels de santé)

· Conclusion

Une crainte exprimée par les IST est d’être progressivement et exclusivement cantonnée dans la réalisation des EI, alors que l’AMT est une valeur ajoutée en prévention primaire.

Les nouveaux textes ont mis en place une réforme sans aller jusqu’au bout.

Nous sommes dans une phase transitoire, et si des évolutions devaient impacter les rôles de chaque membre de l’EPST et qu’un élargissement des missions de l’IST était envisagé, cela ne pourrait s’envisager que dans un cadre réglementaire précis et après formation complémentaire en lien avec ces nouvelles tâches.

Cliquer ici pour en savoir plus..
09h00 : Atelier n°2 : PLURIDISCIPLINAIRE : Handicap non visible : démarche ergonomique & partage d'expérien

Caroline BRINGAND - Ergonome - Workshop&Use - Paris

Apres-Midi

15h15 : Vivre et travailler avec une maladie chronique

Pierre LENEL - Sociologue Chercheur CNRS – CNAM - Paris Frédéric BRUGEILLES - Sociologue et Psychosociologue - CNAM - Paris

Cliquer ici pour en savoir plus..
16h00 : Rhumatismes inflammatoires chroniques

Grégoire CORMIER - Rhumatologue, PH - Centre Hospitalier La Roche sur Yon

Cliquer ici pour en savoir plus..
17h00 : SDRC1 et fibromyalgie : évolutions et traitements, impact professionnel

Yves-Marie PLUCHON - Algologue, PH - Centre Hospitalier La Roche Sur Yon

Cliquer ici pour en savoir plus..
17h30 : Le trouble bipolaire en milieu professionnel : du diagnostic précoce à la prise en charge spécialisé

Gaël FOURNIS - Psychiatre, CCA - CHU Angers

Cliquer ici pour en savoir plus..
17h45 : Panorama socio-économique de la Vendée

M. Christophe PARREAU, Directeur OESTV (Observatoire Economique Social et Territorial de la Vendée)

Vendredi 3 Avril 2015

MALADIES CHRONIQUES ET TRAVAIL - Partie II

Matin

08h45 : Intolérance environnementale idiopathique, une maladie médicalement inexpliquée

Dominique DUPAS - MCU - PH - CHU Nantes

Cliquer ici pour en savoir plus..
09h00 : Sclérose en plaques et Accident Vasculaire Cérébral

Sandrine WIERTLEWSKI – Neurologue - PH - CHU Nantes

09h30 : Traits de caractère du douloureux chronique

Hélène CHAMPAGNE - Psychiatre de Liaison - UF de Psychologie médicale Hôpital Européen Georges Pompidou - Paris

Cliquer ici pour en savoir plus..
10h00 :  Reprise du travail après un cancer

Monique SEVELLEC - Psychosociologue - Institut Marie Curie - Paris Lisa BELIN - Epidémiologiste - Institut Marie Curie - Paris

Cliquer ici pour en savoir plus..
11h00 : Les outils du maintien dans l’emploi 

oëlle BARRIT - Médecin Inspecteur du Travail DIRECCTE - Nantes Frédéric VERNON - AGEFIPH - Nantes

Cliquer ici pour en savoir plus..
11h30 : Assemblée Générale Extraordinaire
Cliquer ici pour en savoir plus..

Apres-Midi

13h30 : Le handicap invisible : 85 % des handicaps sont non visibles

Caroline BRINGAND - Ergonome - Workshop&Use - Paris

14h00 : Le maintien dans l’emploi des personnes atteintes de maladies chroniques : une conduite de projet

Dominique BARADAT - Chargée de mission - ARACT Aquitaine

Cliquer ici pour en savoir plus..
14h30 : Cas concret de retour et maintien au travail dans l’entreprise Louis VUITTON

Dominique DELOR - Médecin du Travail - RESTEV - La Roche sur Yon Julie CHOIMET - Infirmière de l’entreprise Cécile COSSARD - Sameth 85 Marie-Hélène LENOIR - Assistante sociale - CARSAT - La Roche su

Cliquer ici pour en savoir plus..
15h00 : LOMBACTION : historique, évolution et résultats

Audrey PETIT - PHU - CHU Angers Valérie GALLOT - Infirmière - CCPP - CHU Angers

Cliquer ici pour en savoir plus..
15h30 : La cellule de maintien dans l’emploi du SSTRN : accompagnement pluridisciplinaire

Véronique FRAMPAS-CHOTARD - Médecin du travail Dominique GUINEL - Médecin du travail Isabelle NAULEAU - Assistante Sociale Eric ADÈS - Ergonome - SSTRN

Cliquer ici pour en savoir plus..
16h00 : 16 h 00 : Restitution des ateliers et Conclusion