SMSTO : Société de Médecine et de Santé au Travail de l’Ouest

 Membre de la Fédération Française de Santé au Travail

Moteur de recherche :

docDocument(s)

PENIBILITE ET SANTE AU TRAVAIL

VANNES - Palais des Arts / 17 et 18 octobre 2013

JEUDI 17 OCTOBRE

09h00 : Café d’accueil

Ateliers de 9h30 à 11h00 :

1. Pour les médecins : ATELIER D’ADDICTOLOGIE : Recommandations de la Société Française d’Addictologie (SFA) et de la Société Française de Médecine du Travail (SFMT) : Outils à disposition des médecins du travail – Dr Gérald DEMORTIERE médecin coordinateur, addictologue, AMETIF, Ermont

2. Pour les infirmiers(ères) : ATELIER D’ANALYSE DE PRATIQUES INFIRMIERS : Avantages et limites de l’entretien infirmier protocolisé.

Animateurs : Mme Anne-Laure BOURGEOIS et M. Roger DIGUAT, infirmiers, SIST 22, Dinan

Mme Julie HENO, infirmière, AMIEM, Vannes

3. Pour les IPRP : ATELIER IPRP : Pénibilité : Echanges sur les pratiques des interventions.

Animateurs : Mme Magali BOIROUX et M. Julien FORTIN, IPRP, AMIEM, Vannes

11h30 – 12h : visite des stands

12h00 : REPAS

13h30 : Accueil par M. le Maire de Vannes M. David ROBO

et par M. Jean-Paul NICOLAS, Président de l’AMIEM

Introduction des journées par M. Michel PETITOT, Vice-Président de la SMSTO

Déroulement par Dr Charles HARRIGAN, Président de la SMSTO

LA PÉNIBILITÉ

Modérateurs : Dr Laurence MARESCAUX et M. Michel PETITOT

14h00 :  Pénibilité physique et psychosociale : l’apport des grandes enquêtes SUMER et SIP

(SUrveillance Médicale des Expositions aux Risques professionnels, Santé Itinéraire Professionnel)  

M. Thomas COUTROT, Direction de l’Animation, de la Recherche, des Etudes et des statistiques

(DARES), Ministère du Travail, Paris

Atteintes à la santé liées au travail et parcours des travailleurs. Les enjeux de la reconnaissance

Mme Véronique DAUBAS-LETOURNEUX, Sociologue, Cabinet DAUBAS-LETOURNEUX, Chercheuse associée au Centre Nantais de Sociologie (CENS), Université de Nantes 

14h50 : Questions

15h00 : Présentation du dispositif réglementaire:

Prévention (accords et plans). Traçabilité, réparation. Articulation des dispositifs et acteurs

M. Hervé de GAILLANDE, Directeur, Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la

Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE) BRETAGNE POLE T, Rennes

15h30 : Déclinaison en entreprise des principes retenus en région – Position du CRPRP de Bretagne

M. Jean-François LANNURIEN, Ingénieur, Caisse d’Assurance Retraite et Santé au Travail (CARSAT) Bretagne

15h45 : Questions

16h00 : PAUSE

Modérateurs : Dr Dominique DUPAS et M. Julien FORTIN

16h30 : Ergotoxicité et pénibilité

M. Alain GARRIGOU, Institut Universitaire de Technologie, département Hygiène, Sécurité et

Environnement (IUT HSE), Université de Bordeaux 1,

M. Brahim MOHAMMED-BRAHIM, Association STI, Toulouse

17h15 : Questions

17h30 : Fin

19h15 : Soirée de gala : sur un bateau dans le golfe 

VENDREDI 18 OCTOBRE

LA PÉNIBILITÉ

Modérateurs : Mme Magali BOIROUX et Pr Jean-Dominique DEWITTE

09h00 : Recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) sur la manutention 

Pr Yves ROQUELAURE, Chef du service Pathologies Professionnelles , CHU Angers,

Michel PETITOT, Ergonome, AMIEM, Lorient

09h30 : Action TEMPO, outil de prévention - Cas pratiques

M. Alain CHEVANCE, Association Régionale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ARACT) Bretagne

09h50 : Regard du médecin du travail sur les fiches de prévention de la pénibilité

Dr Sophie RITCHEN, Médecin du travail, AMIEM, Caudan

10h10 : Exposition à des risques chimiques complexes : fiches de prévention des expositions

M. Mathieu KERMORGANT, Responsable sécurité, entreprise GUERBET, Lanester

10h30 : Questions

10h45 : PAUSE

11h15 : AG et Elections

12h30 : REPAS

Modérateurs : Mme Julie HENO et Pr Yves ROQUELAURE

14h00 : Rapporteurs des 3 ateliers de la veille :

Atelier 1 : 10mn

Atelier 2 : 10mn

Atelier 3 : 10mn

Discussion : 30mn

15h00 : Table ronde : Traitement de la pénibilité : point de vue des partenaires sociaux (prévention,

Réparation, accords de branche, …) – Animation par Pr Dominique PENNEAU-FONTBONNE,

Avec les représentants de :

- MEDEF : Mme Claudine JOSSO, Chef d’entreprise

- CFDT : M. André LE GARS

- CFE / CGC : M. Bernard VAYSSE

- CGT : M. Thierry GOURLAY

- CGPME 56 : M. DEVAUX

- UPA : Mme Marina BARBIER

- DIRECCTE de BRETAGNE : M. Hervé de GAILLANDE

16H00 : Résultats des élections de la Société de Médecine et de Santé au Travail de l’Ouest (SMSTO)

Nouvelles de la Société

16h30 : CONCLUSION

Jeudi 17 Octobre 2013

LA PENIBILITE

Matin

09h30 : Atelier Addictologie

Dr Gérard DEMORTIERE

Le médecin du travail est appelé depuis environ dix ans, par différentes institutions, à intégrer dans sa pratique la prise en compte du problème de la consommation de substances psychoactives. C’est ainsi que les recommandations Inserm 2003, le plan gouvernemental Addictions 2007-2011, le plan MILDT 2008-2011 et la conférence de consensus labellisée HAS de 2009 ont respectivement encouragé le repérage par autoquestionnaires en vue d’ouvrir le dialogue sur le mésusage d’alcool en milieu de travail, la formation des médecins du travail à l’addictologie, la prise en charge des salariés en difficulté avec l’alcool et le renseignement systématique du dossier médical santé travail (DMST) sur les types et niveaux de consommation de produits psychoactifs. La loi du 20 juillet 2011 réformant en profondeur la santé au travail donne enfin aux services de santé au travail, entre autres nouvelles missions, celle de prévenir la consommation d’alcool et de drogue sur le lieu du travail. C’est dans ce contexte qu’un groupe d’experts, sous l’égide de la Société Française d’Alcoologie en partenariat avec la Société Française de Médecine du Travail et dans une démarche s’appuyant sur la méthodologie de l’HAS, a travaillé de 2009 à 2012 sur l’élaboration de recommandations pour la pratique clinique centrées sur le thème du « Dépistage et gestion du mésusage de substances psychoactives (SPA) susceptibles de générer des troubles du comportement en milieu professionnel ».Elles ont été rendues publiques le 20 mars 2013. Cet atelier a pour vocation de présenter les grandes lignes de ces recommandations et d’échanger sur les modalités pratiques de leur mise en application : comment et avec quels acteurs les services de santé au travail peuvent-ils se saisir de ces outils pour répondre à leurs obligations réglementaires et quels sont les bénéfices attendus pour les entreprises ?

Cliquer ici pour en savoir plus..

Apres-Midi

14h00 : Pénibilité physique et psychosociale: l'apport des grandes enquêtes SUMER et SIP

Mme LABARTHE, Direction de l'animation, de la recherche, des études et des statistiques (DARES), ministère du Travail, Paris.

Cliquer ici pour en savoir plus..
14h30 : Atteintes à la santé liées au travail et parcours des travailleurs. Les enjeux de la reconnaissance

Mme Véronique DAUBAS-LETOURNEUX, Sociologue, Cabinet DAUBAS-LETOURNEUX, Chercheuse associée au Centre Nantais de Sociologie (CENS), Université de Nantes

Cliquer ici pour en savoir plus..
15h00 : Présentation du dispositif réglementaire: Prévention (accords et plans). Traçabilité, réparation.

M. Hervé de GAILLANDE, Directeur, Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE) BRETAGNE POLE T, Rennes

Cliquer ici pour en savoir plus..
15h30 : Déclinaison en entreprise des points clés de la réforme des retraites.

M. Jean-François LANNURIEN, Ingénieur, Caisse d’Assurance Retraite et Santé au Travail (CARSAT) Bretagne

Cliquer ici pour en savoir plus..
16h30 : Etude ergotoxicologique des situations à risque liées aux opérations de meulage des rails dans les t

M. Alain GARRIGOU, Institut Universitaire de Technologie, département Hygiène, Sécurité et Environnement (IUT HSE), Université de Bordeaux 1, M. Brahim Mohammed BRAHIM, Association STI, Toulouse ,

Etude ergotoxicologique des situations à risque liées aux opérations de meulage des rails dans les tunnels du métro d’une entreprise de transport
Alain Garrigou (IUT, Université Bordeaux1 et LSTE, Université Bordeaux 2),
Brahim Mohammed-Brahim (ASTI)
Laurent Lecoin (médecin du travail), Keti Bonga Bouna (médecin du travail)
Pierrick Pasquereau (IUT, Université Bordeaux 1)
Cédric Benoist (ASTI), Murielle Sellin (ASTI)
Mickael Rinaldo (LSTE, Université Bordeaux 2)
Cette communication a pour objectif de présenter les résultats d’une recherche/action
transdisciplinaire qui a mobilisé une approche ergotoxicologique, portant sur les situations de meulage des rails d’un réseau de métro..
Cette recherche/action a été réalisée par le département HSE de l’IUT de l’université Bordeaux 1, l’ASTI et le LSTE. Elle a été initiée par trois médecins du SST de l’entreprise de transport, dont un en charge de la cellule toxicologie et le CHSCT Voie.
La technique de meulage utilisée en tunnel est dite du train «Spéno». Ce train technique, propulsé par des moteurs diesels comporte 6 meules qui ont pour fonction de rectifier le profil des rails.
Les préoccupations du service médical et du CHSCT concernaient principalement la présence possible de particules métalliques.
Le choix méthodologique fait par le département HSE de l’IUT de l’université Bordeaux1 a été d’articuler des analyses de type hygiène industrielle avec des analyses de l’activité. L’enjeu était de mener une analyse des risques dans les situations de meulage, qui intègre et articule le risque chimique et les autres types de risques qui pouvaient être présents.
L’analyse des risques chimiques a porté sur différentes familles de produits susceptibles d’être générés par les activité de meulage : Poussières alvéolaires et poussières inhalables ; Benzène (cancérigène avéré) et dérivés HAP* ; Particules diésels (reconnues cancérigènes catégorie 1 par le CIRC en juin 2012) ; Formaldéhyde (cancérigène avéré) ; Métaux : aluminium, cobalt, chrome, fer, manganèse, nickel, plomb, zinc ; et Nanoparticules.
En ce qui concerne, la mesure de la concentration des nanoparticules, ainsi que leur caractérisation qualitative, un protocole spécifique a été développé, qui intègre les dernières avancées sur ces questions.
Les principaux résultats soulignent que l’activité de meulage est une activité sous fortes contraintes temporelles, qui sont liées à la mise à disposition des voies, aux exigences de qualité et à la gestion des aléas qui peuvent se produire (qu’ils soient d’ordre technique ou bien liés à l’environnement.
Cette activité est particulièrement exigeante au niveau physique (mesures de fréquence cardiaque indiquant un niveau lourd à très lourd) et au niveau cognitif (recherche en continu d’informations).
L’analyse des risques fait apparaître des interactions entre le travail de nuit, la pénibilité physique, la gestion de la pression temporelle, le risque de chute lié aux montées et descentes du train meuleur en marche, et l’exposition à différents polluants (dont principalement les particules diésels, classées cancérigènes avérées). Le niveau d’exposition aux particules diésels est préoccupant, ce d’autant qu’il est associé à un niveau d’intensité physique lourd à très lourd. Enfin, le niveau d’exposition aux particules de diésel est aussi préoccupant au niveau de la cabine du train meuleur. La présence de particules métalliques de taille nanométrique suspectée par les médecins
du travail, au vu du processus du processus d’usinage par meulage, n’a pas été décelé.
Ces résultats doivent conduire à la mise en oeuvre urgente de mesures de prévention et de protection opérationnelles et efficaces.

Cliquer ici pour en savoir plus..

Vendredi 18 Octobre 2013

LA PENIBILITE

ASSEMBLEE GENERALE

Matin

09h00 : Recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) sur la manutention

Pr Yves ROQUELAURE, Chef du service Pathologies Professionnelles , CHU Angers, Michel PETITOT, Ergonome, AMIEM, Lorient

Cliquer ici pour en savoir plus..
09h30 : Action TEMPO, outil de prévention - Cas pratiques

M. Alain CHEVANCE, Association Régionale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ARACT) Bretagne

Cliquer ici pour en savoir plus..
10h00 : : Regard du médecin du travail sur les fiches de prévention de la pénibilité

Dr Sophie RITCHEN, Médecin du travail, AMIEM, Caudan

Cliquer ici pour en savoir plus..
10h15 : : Exposition à des risques chimiques complexes : fiches de prévention des expositions

M. Mathieu KERMORVANT, Responsable sécurité, entreprise GUERBET, Lanester

Cliquer ici pour en savoir plus..

Apres-Midi

14h00 : Rapporteurs des 3 ateliers de la veille
15h00 : Table ronde : Traitement de la pénibilité : point de vue des partenaires sociaux (prévention, Répar

Animation par Pr Dominique PENNEAU-FONTBONNE